Voyages, échanges et mobilité internationale

Tous les articles (1)
  • Le voyage au Pérou

    Publié le mercredi 13 novembre 2013 07:53 - Mis à jour le mercredi 13 novembre 2013 15:52

     Pour suivre nos aventures au Pérou, voici quelques extraits de notre journal de voyage et de nos échanges avec les parents :

    Le voyage s'est très bien déroulé, exception faite de quelques petites tracasseries vite résolues et même si les délais étaient un peu courts pour un groupe d’une telle ampleur. Les péruviens nous ont reçus après ce long et fatigant voyage avec un petit discours de bienvenue - que nous espérions tous bref, ce qu'il fut - et des petits sandwichs, boissons et fruits. Un accueil digne de la réputation des péruviens.

    Les élèves, du moins ceux qui ne dormaient pas, ont eu un aperçu du chaos de la circulation dans cette grande métropole du « Sud » lors du trajet de l'aéroport au lycée.

    Ce matin, nous avons rencontré plusieurs d’entre eux à la kermesse (organisée par des entreprises privées, c’est le système des lycées (publics) français à l’étranger) du lycée. Malgré le décalage horaire, tous nous ont montré leur enthousiasme : leurs chambres sont grandes, l’accueil est chaleureux et les piscines sont de bonne taille...  Beaucoup ont bien (beaucoup) mangé et ont déjà pu apprécier les richesses de la cuisine péruvienne. Plusieurs, depuis les fenêtres de leur résidence d’accueil, ont une vue sur cette immense ville et sur les montagnes arides qui l'entourent, quand le brouillard se lève...

    Nous voici au lycée pour la matinée de ce lundi.

    Tous les élèves sont là et sont en forme et nous aussi ! Quelques débuts de coup de soleil sont à déplorer néanmoins... Oriane et Constance sont particulièrement touchées, Madame Teinturier aussi, mais dans une moindre mesure, et Madame Lariviere est toute rose ! Il va falloir investir dans la Biafine locale...

    Les jeunes ont l´air de bien s´entendre entre eux et aussi avec les Péruviens. La plupart d´entre eux ont déjà visité le centre ville et en particulier les quartiers chics qui font face à l´Océan pacifique : Barranco, Miraflores...

    Malheureusement, les maisons traditionnelles y ont été détruites pour laisser place à des immeubles hauts d´une dizaine d´étages. Le charme s´en trouve quand même rogné, dommage. L´ambiance bohème demeure toutefois, en particulier à Barranco, quartier qui s´organise autour d´une jolie place fleurie et de son église de style colonial.

    En-dehors de ces quartiers élégants et historiques, la métropole (100 km de long, du Nord au Sud !) voit s´alterner des quartiers déshérités et des quartiers bourgeois. Les différences sociales sont ici exacerbées et chacun sait à quelle classe sociale appartient son interlocuteur dès lors qu´il précise où il vit : "dis-moi où tu vis et je te dirai quel est ton standing", pourrait être un bon résumé des rapports sociaux locaux. Les bidonvilles prennent d´assaut les flancs des collines et comme Lima a été construite par Pizarro en plein désert, la couleur dominante est celle de la poussière : les baraques, vues de loin, se confondent donc avec le sol.

    Peu à peu néanmoins, les quartiers s´installent dans la durée et les installations improvisées se transforment en maisons en dur, reliées à l´électricité et à l´eau. Les coupures y sont cependant courantes et les habitants doivent faire venir leur eau par camion, ce qui leur coûte trois fois le prix dépensé par les plus riches pour un service à tous les étages du duplex...

    Pour ce qui est des quartiers riches, la séparation est bien marquée, jusque par des murs, des barbelés, des grilles. Bien à l´abri, se regroupent les privilégiés aux maisons spacieuses, à l´architecture audacieuse : baies vitrées, étages, plantes exotiques, piscines pour ceux qui vivent dans des maisons.

    Ce lundi matin, après le traditionnel lever des drapeaux, au son des deux hymnes, nous nous présentons mutuellement. Nous déjeunons tous ensemble à la cantine et passons l´après-midi au CDI pour travailler sur les régions que nous allons traverser les prochains jours et sur les communautés que nous allons rencontrer. Au menu ce midi : des petits beignets de manioc, du poulet avec des lentilles ou de la viande dans son jus, du riz blanc, une pâtisserie, un jus d´orange.

    J´espère pouvoir vous envoyer quelques nouvelles les prochains jours mais ne peux vous le garantir ; nous serons dans les Andes et presque dans la Forêt amazonienne…

    Juste un petit message pour vous dire que tout se passe bien.                

    Nous avons quitté la Sierra et sommes maintenant aux abords de la Selva dans une charmante et rustique hacienda.

    Ce matin, nous avons fait le plein de bonnets et autres écharpes. Vous n'avez qu'à bien vous tenir !

    Nous voici revenus à la Hacienda la Florida après une incursion de deux jours dans la Selva. Nous y avons rencontré deux communautés indigènes et aussi d'énormes scarabées ! Les élèves ont pu comparer l'authenticité d'une d'entre elles et l'approche mercantile de la deuxième. Nous avons débattu avec eux de ces aspects et des impacts de la modernité au bord du feu de camp.

    Nous avons fini notre après-midi par un bain sous une cascade haute d'une dizaine de mètres au milieu de la verdure. Un enchantement !

    Aujourd'hui nous quittons les paysages des Andes pour revenir sur Lima et sa grisaille. Mais ce matin, c'est le marché ! Nous allons pouvoir compléter les achats d'artisanat et de café et remplir un peu plus nos valises. Ensuite, nous passons de 3000 à 4800 mètres, puis au niveau de la mer, mal des montagnes à prévoir...

    Notre première semaine se termine. Nous sommes revenus à Lima où le temps est bien plus incertain qu'à l'intérieur du pays.

    Aujourd'hui dimanche, le repos est au programme car nos organismes ont été mis à rude épreuve ces derniers jours : montées à plus de 4000 mètres, descentes, remontées à 3000, redescentes..., climat d'altitude, nuit froide, températures tropicales, à nouveau le froid, puis la moiteur...

    Bref, bien des changements et aussi bien des variétés humaines et paysagères. N'allez surtout pas croire que nous n'avons fait que souffrir de petits bobos ! Les découvertes ont été nombreuses et les élèves ont bien joué le jeu de l'analyse critique et aussi de l'émerveillement.

    Ce lundi, le groupe B est au lycée pour assister à des cours et avancer sur les livrets de voyage. Après les hymnes, les élèves se sont donc répartis dans les différentes salles. Repas à 12 h 30 et suite des cours cet après-midi.

    Pendant ce temps, le groupe A est en ville pour une visite guidée par M. De Diego. Ce sera l´occasion de visiter la Place d´Arme bordée de la cathédrale et de plusieurs bâtiments officiels comme le Palais Présidentiel, le Couvent Saint François et ses catacombes, le Jardin des Murailles et les rues piétonnes du centre.

    Demain, nous inversons le programme et mercredi, nous sortons de Lima pour le site précolombien de Pachacámac.

    En pièce jointe, vous pourrez observer l´immensité de la métropole et la diversité de ses quartiers. On peut d´ailleurs se rendre compte que les bidonvilles ne restent pas longtemps des quartiers improvisés. En effet, les maisons de fortune se transforment et les constructions en dur, colorées  les remplacent assez rapidement, ensuite des équipements comme des stades, des jardins sont mis en place, enfin la municipalité prend en charge l´accès à l´eau et à l´électricité.       Autre chose, il est impressionnant de voir comment les montagnes sont prises d´assaut par tous ces quartiers, malgré la pente et les sols sensibles aux éboulements ! 

    Vous pourrez enfin noter que même par beau temps, il y a toujours de la brume (marine et de pollution) à Lima...

    Ce mardi, le groupe A est resté au lycée tandis que le groupe B est parti en ville.

    Rien de particulier à signaler concernant l´alternance entre cours et CDI pour la rédaction des carnets de voyage.

    De l´autre coté, nous avons pu nous promener en ville, en suivant le guide qualifié qu´est M. De Diego ; les années passées à Lima l´ont laissé riche d´un vrai sens de l´orientation dans le centre de la capitale péruvienne.

    Depuis la Plaza San Martín et le Jirón de la Unión (rue prisée par la jet set liménienne au XIX° siècle, aujourd´hui largement laissée à l´abandon et fort décrépite), nous avons gagné la Plaza de Armas bordée des sièges de pouvoir : la Cathédrale, le Palais présidentiel, la Mairie. Nous avons pu découvrir plusieurs églises baroques aux retables dorés à l´or fin et aux statues vêtues de riches dentelles et soieries.

    Apres un temps libre bienvenu (pour nous et surtout pour les vendeurs de lainages en tout genre !) et une petite pause repas au Parc des Murailles, nous avons visité le Couvent des Franciscains dont les catacombes ont fait trembler d´effroi et de dégout plus d´un élève (et aussi d´un professeur...). Heureusement, nous avons pu, pour nous ragaillardir, nous ravir face au cloître, aux azulejos et autres faïences murales. Vous pourrez apprécier tout ceci en quelques photos, dérobées pour la plupart…  

    Nous sommes ensuite revenus au lycée en longeant le quartier des affaires.

    Demain, direction Pachacámac, en espérant que nous n´y serons pas offerts en sacrifice comme Tintin et ses acolytes, dans le Temple du Soleil. A priori, heureusement, il n´est pas prévu d´éclipse de soleil...

    Il a fait beau ce jeudi matin à Lima ! Mais pas longtemps... Le ciel est à nouveau brumeux...

    Le groupe A est parti en excursion à la Huaca de Miraflores : il s´agit d´une pyramide précolombienne située aujourd’hui dans le quartier chic du bord de mer. Les élèves du groupe B sont en cours et partent cet après-midi en excursion au musée de Larco Herrera aux riches collections de poteries précolombiennes.

    Demain vendredi, nous inversons.

    Ce vendredi après-midi, la plupart des élèves seront libres car de nombreux correspondants n´ont pas cours. Ce sera l´occasion de faire les bagages, les dernières courses aussi.           

    Ce soir, nous nous retrouvons pour une soirée d´au-revoir et pour la fête de la musique péruvienne : musique créole, barbecue géant, retraite aux flambeaux sont organisés au lycée. Cet événement est en effet couplé avec Halloween, la Toussaint, la fête des morts et aussi, l’arrivée du printemps (dans l’hémisphère sud) et est donc l´occasion d´une célébration de la lumière.

    Après cette mise en bouche, une dernière soirée, dans les limites de la bonne humeur, est organisée pour les jeunes.

    Ce samedi matin, les jeunes finissent leurs valises avant de quitter leurs familles et nous les retrouvons à 12 h 30 pour gagner, en bus, l´aéroport. Les séparations risquent d´être déchirantes...

    Notre vol Air France s´envole à 18 h 30, nous devrions être au lycée autour de 16 h. Nous vous en dirons plus en route.

    Ca y est, nous sommes à Roissy, chargeons le bus et partons. À tout à l'heure !

Abonnements
Flux RSS
Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs
Aucun auteur